Demander de l’aide avant de s’épuiser

Vous reconnaissez-vous dans ces situations ?

  • Les gens devraient savoir que j’ai besoin d’aide.
  • J’ai l’habitude de me débrouiller seul, je n’ai pas besoin d’aide.
  • Tout le monde est déjà tellement occupé par leur travail, leur famille, leurs amis, je ne veux pas déranger.
  • J’anticipe les réactions de la personne aidée si quelqu’un d’autre s’en occupe.
  • Je n’ose pas demander, car j’ai peur de me faire dire non.
  • J’ai peur que les gens trouvent que j’exagère en leur demandant certains services.
  • Je n’aime pas l’idée que quelqu’un de nouveau entre chez moi.

Si vous vous reconnaissez dans une ou plusieurs affirmations, des obstacles vous empêchent de demander de l’aide.

Les avantages à demander de l’aide…

  • Augmente la bienveillance envers vous et la personne que vous accompagnez, c’est-à-dire vous montrer indulgent, gentil et attentionné envers vous-même et votre aidé.
  • Diminue votre risque d’épuisement
  • Apprend à la personne accompagnée qu’elle peut faire confiance à d’autres personnes.
  • Augmente votre patience parce que tout ne repose pas sur vos épaules
  • Permet de diminuer l’isolement pour vous et la personne aidée

Référence : Appui Outaouais ou Société Alzheimer Outaouais.

 

L’épuisement

L’épuisement n’est pas seulement de ressentir de la fatigue. Toute personne aidante s’expose à connaître des périodes d’épuisement qui la rendent fragile et vulnérable.  Même si ces symptômes sont parfois normaux, c’est lorsqu’ils deviennent trop fréquents que des comportements non désirés risquent d’apparaître (impatience, pleurs, brusquerie, susceptibilité, etc.)

Il faut se rappeler que les besoins de la personne aidée sont grandissants alors que l’énergie physique et psychologique de l’aidant est en baisse. 

(Peut-être ajouter que nous sommes là pour les proches aidants, nous disposons de différents outils leur permettant d’évaluer leur fatigue, leur stress, etc. et que nous pouvons leur assurer un soutien en ce sens.)

Les règles à suivre pour prendre soin de moi

Il faut apprendre à mettre ses limites pour prendre soins de soi et demeurer disponible pour la personne aidée.  Il suffit de respecter le CODE

C   Communiquer

  • Échanger avec la personne aidée sur la situation et nos sentiments.
  • S’informer auprès du médecin et des spécialistes pour connaître l’état de la situation.
  • Partager avec d’autres proches aidants.

O   Organiser

  • Organiser son quotidien et simplifier les détails de votre vie et celle de la personne aidée.

D   Déterminer

  • Dresser la liste des choses à faire, les mettre en ordre de priorité et demander de l’aide

E    Entretenir

Prendre soin de votre corps et de votre esprit. Faites de l’exercice physique et des jeux ludiques comme les cartes, les mots croisés.

 

Activités à venir

Consultez régulièrement notre section activité afin de vous tenir informé de toutes les activités organisées par le Regroupement Proches-Aidants Abitibi-Ouest.

© Copyright 2022-2024 | prochesaidants.ca